03 -à propos de nous.JPG

À propos de nous

L’Association des « Femmes Relais d’Antony a été créée le 21 novembre 1995 à l’initiative de femmes issues du quartier du Noyer Doré.
Son objet est de promouvoir un réseau de « femmes-relais » ou médiatrices, pour favoriser l'intégration des familles d'origine étrangère.

NOTRE EQUIPE

  • 3 professionnelles de la médiation qui connaissent bien le quartier du Noyer Doré et les problématiques liées à l’immigration,

  • Une quinzaine de bénévoles pour encadrer les activités

  • Dialectes et langues parlés :

Soninké, Bambara, Djoula, Arabe, Tamoul, Français, Kabyle, Anglais


NOS PARTENAIRES​

  • Les services de la ville d'Antony (CCAS, PIMM'S, médiathèques...)

  • Le centre social et culturel du Noyer Doré

  • Les établissements scolaires du quartier

  • Les associations du quartier

NOS SOUTIENS INSTITUTIONNELS​

  • La Mairie d’Antony

  • Le Conseil Départemental des Hauts de Seine

  • L'Agence Régionale de Santé (ARS)

  • L’Agence pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des chances (ACSE)

  • La CAF, la CPAM, l'ADAVIP, le CGET

  • Le réseau OSMOSE de l'hôpital Béclère

  • Les associations FIA/ISM, SOLINUM, AIDES92, GAMS

LE BUREAU DE L'ASSOCIATION

​Issu du Conseil d’Administration il gère le quotidien de l’association et donne les grandes orientations aux médiatrices.

Il est composé de :

  • Mme Colette HOUEMAVO-COVI, Présidente

  • Mme Hawa BA, Vice-Présidente

  • Mme Martine BLOT, Trésorière

  • Mme Laura HOUNYOVI, Secrétaire

  • Mme Marie-Thérèse BERTHELOT, membre

  • Mr Alain JUVIGNY, membre

  • Mme Françoise JUVIGNY, membre

 

Notre histoire

Dans les années 80, à la suite du vote de la loi instituant le regroupement familial, de nombreuses familles d’origine étrangère sont venues habiter le quartier du Noyer Doré autrefois appelé le Grand Ensemble. Ces familles découvraient en France un cadre de vie très diffèrent de celui qu’elles connaissaient dans leurs pays d’origine. Elles découvraient une culture souvent sans rapport avec celle dans laquelle elles vivaient auparavant. Elles éprouvaient beaucoup de difficultés à s’adapter à notre mode de vie, dont elles ne comprenaient pas toujours les codes, ce qui les paralysait, y compris dans les actes les plus anodins de la vie courante.

Elles avaient besoin de soutien, de conseils et d’accompagnement. C’est ce dont prirent conscience en 1994 des hommes et des femmes qui habitaient dans le quartier du Noyer doré ou à proximité ;  ils étaient membres et fondateurs de l’association de quartier ‘‘Bien vivre au Grand Ensemble d’Antony’’.


Une association nationale de femmes-relais avait été fondée en 1988, avec pour vocation de faciliter l’intégration des familles d’origine étrangère dans leur nouveau milieu.

C’était exactement ce dont avait besoin le Grand Ensemble et ils décidèrent de s’en inspirer.


Ils prirent contact avec le maire de l’époque, Mr Patrick Devedjian, de regrettée mémoire et le service de prévention de la Ville. Mr Patrick Devedjian, qui avait à cœur que les habitants d’origine étrangère vivant au Noyer Doré aient réellement conscience de leur appartenance à la ville d’Antony et à leur pays d’accueil, leur apporta un soutien réel et précieux.


L’association Femmes-Relais d’Antony régie par la loi de 1901 fut donc créée en décembre 1995 et commença à fonctionner dès le mois de février suivant.